• Home
  • Printemps 2022
  • Peur, incertitude et résilience : sont-elles les éléments constitutifs de la prise de décision vaccinale pendant l’épidémie COVID-19 ?

Umberto Giardini | Cherine Fahim | Elisa Moreau | Lola Peris

Peur, incertitude et résilience : sont-elles les éléments constitutifs de la prise de décision vaccinale pendant l’épidémie COVID-19 ?

Les caractéristiques de la pandémie COVID-19 (rapidité de diffusion, connaissances incertaines, sévérité, mortalité, semi-confinement, mobilisation physique/psychique extrême) ont installé un climat anxiogène, ainsi qu’incertain auprès du personnel des établissements médicaux sociaux (EMS). L’adhésion à la vaccination et à la distanciation physique revêt une importance particulière puisque les travailleurs des EMS font partie des catégories les plus à risque de contracter le virus.  Dans ce contexte, une enquête anonyme par questionnaire a été menée auprès de ces travailleurs par le Centre Neuchâtelois de Psychiatrie (CNP) dans le canton de Neuchâtel en Suisse, afin d’identifier (1) les critères à prendre en compte dans la prise de décision de vaccination; (2) l’impact de la pandémie sur leur santé physique/psychique. 1800 enveloppes sont envoyées aux EMS. 700 participants ont répondu au questionnaire proposé. 500 ont été retenus.

Les résultats montrent que (a) 71,4% appui l’idée que le vaccin apporte une réponse à la crise actuelle ; (b) 88,4% ont déjà reçu leur 1ère dose ; (c) impact de la santé physique et mentale (peur et incertitude) sur la décision de vaccination, ainsi que sur la relation avec les résidents des EMS et au niveau privé ; (d) les échelles de santé mentale ont montré une certaine résilience liée à l’âge. Nous constatons des corrélations positives entre « La charge de travail a été lourde » et le fait de ressentir beaucoup de fatigue physique r = 0,54 ;  p < 0,01, ainsi que beaucoup de fatigue psychique r = 0,38 ;  p < 0,01 chez l’ensemble du personnel associées avec « Des changements importants ont eu lieu dans l’organisation de mon travail, affectation, planning, autres » r = 0,25 ;  p < 0,01.

Attitudes à l’égard de la vaccination COVID-19 dans les maisons de retraite du canton de Neuchâtel :

72,1% soutiennent l’idée que le vaccin apporte une réponse à la crise actuelle.  88,4 % ont déjà reçu leur première dose (Figure 1. ci-dessous).  Le nombre de femmes travaillant dans

les EMS est surreprésenté (90%). Femmes N=255 (70%) et Homme N=75 (73%) sont favorables à la vaccination.

Les résultats de l'étude offrent l'occasion de porter un regard sur les déterminants de la vaccination ainsi que de l'état physique et psychique du personnel des EMS lors d’une crise sanitaire majeure liée à un virus émergent, qui a engendré des mesures sanitaires inédites et drastiques au niveau de la population toute entière.

Les résultats confirment que le personnel travaillant dans les EMS du canton de Neuchâtel ont accepté la vaccination à 88,4%. Parmi eux 71,4 soutiennent l’idée que le vaccin apporte une réponse à la crise actuelle. La charge de travail, le nombre de décès, ainsi que la peur de contaminer les proches et la fatigue physique se sont révélées des variables déterminantes pour la vaccination. Parmi ces variables, la peur de contaminer des proches s’est avéré la plus significative en association avec la décision de vaccination, ainsi que la fatigue physique.

La solitude et l’isolement social sont des facteurs de risque essentiels pour la santé psychique de manière générale, mais plus encore pour les personnes âgées. La capacité à entrer en contact avec ces personnes concernées représente un défi particulier, et les tentatives de le faire n’ont pas été concluantes. En effet, la situation qui a prévalu pendant le semi-confinement dans les EMS : semi-confinement, distanciation physique, port du masque, interdiction de visites, suppression des structures de jour n’ont pas toujours été comprises et ont représenté pour beaucoup une charge psychique. Toutefois, une étude suisse mandaté par l’OFSP soulignent que les réactions à la crise du coronavirus ont également été très diverses dans les EMS, et que certains résidents ont apprécié les mesures de protection et les relations plus étroites avec le personnel engendrées par l’interdiction des visites (Stocker et al., 2020).

Le personnel des EMS a eu en commun une peur nouvelle de faire du mal ou de devenir dangereux pour leurs proches. Comme indiqué dans notre étude, 78,1% des infirmiers et 81,3% des soignants ont répondu positivement à la phrase « Cette crise COVID-19 en général a eu un fort impact dans ma vie privée. Plus particulièrement, 79,5% et 81,4% respectivement ont affirmé le fait « J’ai ressenti de la peur par rapport au fait de contaminer mes proches ». Les soignants ont été tiraillés entre toutes les mesures de protection mises en œuvre et leur souci d’humanité. Dans un tel contexte leur culpabilité s’accroît (Delville et al., 2021).

À ne pas négliger le chiffre de 82% de confirmation sur l’énoncé « Ma charge de travail était très lourde ». En effet, l’affluence des malades, se voir assigner un rôle inhabituel où les contraintes sanitaires (visites des proches interdites et distanciation physique) les ont amenés à se substituer aux familles dans des moments symboliquement forts où l’humain investissait toute la place malgré une « certaine distanciation » (Delville et al., 2021).

Nous n’avons pas trouvé de résultats significatifs concernant une souffrance psychique avérée sur les échelles de dépression, ni d’anxiété au niveau pathologique (résultats sous la barre cliniquement significative, dépression 6,63 ±5,49 ; STAI 27,28 ±6,15). Plus pertinemment, en réponse à la question « Avez-vous entrepris une démarche de soutien/soins psychologiques (psychiatrie, psychologue) » la réponse était à 92,2% non.

Cependant, le personnel des EMS ont montré des résultats significatifs concernant l’impact de la fatigue physique et psychique sur la décision de vaccination ainsi que sur leurs relations aux résidents et au niveau privé. L’absence de résultat significatif avéré sur les échelles de la pathologie peut être expliqué par le faite qu’en Suisse, les citoyens n’étaient pas complètement confiné. Ils étaient en semi-confinement. Ils avaient la chance de faire des balades/randonnées dans les forêts et du sport d’hiver dans les montagnes en respectant la distanciation physique obligatoire.

À noter, rendre hommage par l’applaudissement, pendant 60 secondes chaque jour à 21h00 pour personnes qui travaillent dans les domaines de la santé, du service public, dans les supermarchés et partout où ils sont indispensables face à la crise su coronavirus, pouvait également jouer un rôle significatif dans la résilience à la fatigue physique et psychique. C’est un acte de valorisation.

Approfondir la question de l’absence de pathologie, ainsi que la présence d’une certaine résilience associée à l’âge est pertinente. Tout d’abord, l’absence de résultat significatif sur les échelles de la dépression et de l’anxiété peut être également interprété à la lumière de la réponse positive aux affirmations « La quantité d’informations reçues correspondait à mes besoins » à 60,7% et à 66,7% pour « Ma motivation n’a pas été modifiée par cette crise ». En effet, selon les recommandations de l’OFSP, communiquer clairement était l’une des préoccupations la plus importante. Les informations crédibles et compréhensibles ainsi qu’une communication de crise claire ont peut-être constituer un facteur de protection important pour lutter contre les difficultés psychiques et pour prévenir le stress et l’insécurité dans des situations de crise (Stocker et al., 2020 ; Brooks et al., 2020 ; Serafini et al., 2020).

Toutefois, les éventuelles conséquences à long terme de cette crise sont aussi incertaines que la crise elle-même. Alors, il n’est pas possible, à ce stade, de déterminer avec certitude dans quelle mesure la fatigue physique et psychique observée chez le personnel des EMS diminuera progressivement ou si elle persistera, même deviendra chronique, ainsi évoluera à long terme vers des troubles pathologique (Stocker et al., 2020). 

Nous notons une corrélation négative entre l’échelle du questionnaire sur la dépression (PHQ-9) et l’échelle de la résilience. La présence d’une certaine résilience associée à l’âge est aussi une constatation très intéressante. Plus nous vieillissons, plus nous trouvons une association entre une bonne résilience et l’âge (les plus jeunes sont moins résilients). De même, l’âge a joué un rôle dans l’acceptation de la vaccination.

Un autre aspect qui a attiré notre attention concerne la corrélation positive entre l’échelle du questionnaire sur la dépression (PHQ) et le taux d’activité. Plus le taux d’activité augmente, plus la gravité de l’état mental augmente. Une revue de la littérature confirme que le fait d’être proche aidant et les facteurs de stress socioéconomiques, tels que avoir des enfants à la maison, un membre de la famille infecté et un revenu familial inférieur, en ayant un taux d’activité considérable, étaient associés à des résultats négatifs en matière de santé mentale (Kisely et al., 2020). Par contre, les mesures psychosociales au niveau privé et en milieu de travail peuvent améliorer la vie professionnelle des employés, ainsi que leur bien-être mental. Les interventions visant à alléger le fardeau des soignants ou à réduire les facteurs de stress financiers, tels que la prime de risque, pourraient atténuer les résultats négatifs en matière de santé mentale. Les soins personnels sont également essentiels compte tenu des avantages de l'alimentation, de l'exercice et du sommeil (Lopresti et al., 2013 ; Gold, 2020).

Cette étude peut avoir des retombées scientifiques importantes à court, moyen et long terme. Le but de ce travail était d'étudier l'état de santé psychique, physique et la question de la vaccination, rapporté par le personnel de soins et d’accompagnement des établissements médicosociaux pour personnes âgées, en période de crise sanitaire majeure (pandémie liée au SARS-COVID-2), en prenant compte des patterns psychosociaux et liés à l'environnement.

Les résultats issus de cette étude devraient nous aider à mieux comprendre le risque/vulnérabilité ainsi que la résilience de ce personnel face à la potentielle souffrance psychologique, afin de renforcer les stratégies de prévention primaire et la formation aux enjeux de santé mentale des soins, de la relation et de la gestion des situations de crises sanitaires dans le futur (Pearce et al., 2020).

Afin de conseiller des stratégies d’amélioration de la couverture vaccinale, il est nécessaire

décrire les déterminants de l’hésitation à la vaccination dans cette population particulière. À partir de là point de vue, nous avons mené la première enquête italienne sur les connaissances, les attitudes et les pratiques parmi le personnel de santé.

De ce qui précède nous constatons que la pandémie de COVID-19 a mis en évidence l'importance du travail pour façonner la santé et le bien-être de la population. Ce point de vue applique un cadre de systèmes à plusieurs niveaux pour aider à comprendre les interactions diverses et complexes des forces affectant la santé et le bien-être des travailleurs, et comment les changements tendanciels dans l'emploi et les conditions de travail ont été accélérés par la pandémie. Les organismes gouvernementaux concernés par le bien-être au travail doivent accroître leur capacité à surveiller et évaluer les interactions entre les facteurs multidimensionnels qui renforcent la résilience de l'organisation et des travailleurs pour naviguer dans les changements continus de la santé dans un monde post-pandémique (Peters et al., 2022).

En conclusion, les résultats issus de cette étude nous aident à mieux comprendre les critères décisionnels de vaccination, les risques/vulnérabilités ainsi que la résilience du personnel des EMS du canton de Neuchâtel face à l’épuisement physique/psychique.

Références

Adams JG, Walls RM. (Adams & Walls, 2020). JAMA 2020, published online 12 March. doi:10.1001/jama.2020.3972   

Boluarte Carbajal A, Sánchez Boluarte A, Rodríguez Boluarte A, Merino Soto C. Working conditions and emotional impact in healthcare workers during COVID-19 pandemic. J Healthc Qual Res. 2020 Nov-Dec;35(6):401-402. doi: 10.1016/j.jhqr.2020.08.002

Brooks SK, Webster RK, Smith LE, et al. The psychological impact of quarantine and how to reduce it: rapid review of the evidence. Lancet 2020;395:912-20. doi:10.1016/S0140-6736(20)30460-8

Delville, A., Dell’Accio, E., Laporte, T. & Prud’homme, M. (2021). À l’écoute de la souffrance des soignants par temps d’épidémie. Jusqu’à la mort accompagner la vie, 145, 101-107. https://doi.org/10.3917/jalmalv.145.0101

Descatha, Alexis MD; Dolveck, François MD; Salomon, Jérome MD. A Contingency Plan for Healthcare Worker Protection in the Event of a Flu Pandemic Descatha, Alexis MD; Dolveck, François MD; Salomon, Jérome MD Journal of Occupational and Environmental Medicine: July 2006 - Volume 48 - Issue 7 - p 660-661 doi: 10.1097/01.jom.0000226919.79483.b7

Chou, R.; Dana, T.; Buckley, D.I.; Selph, S.; Fu, R.; Totten, A.M. Epidemiology of and Risk Factors for Coronavirus Infection in Health Care Workers. Ann. Intern. Med. 2020, 173, 120–136. DOI: 10.7326/M20-1632

Campbell-Sills, L., & Stein, M. B. (2007). Psychometric analysis and refinement of the Connor-Davidson Resilience Scale (CD-RISC): Validation of a 10-item measure of resilience. The Journal of Traumatic Stress, 20(6), 1019-1028. DOI: 10.1002/jts.20271

Connor, K. M., & Davidson, J. R. T. (2003). Development of new a resilience scale: The Connor-Davidson Resilience Scale (CD-RISC). Depression and Anxiety, 18(2), 76-82. PMID: 12964174 DOI: 10.1002/da.10113

Omer, S.B.; Yildirim, I.; Forman, H.P. Herd Immunity and Implications for SARS-CoV-2 Control. JAMA 2020, 324, 2095–2096 doi:10.1001/jama.2020.20892

Di Gennaro, F.; Murri, R.; Segala, F.V.; Cerruti, L.; Abdulle, A.; Saracino, A.; Bavaro, D.F.; Fantoni, M. Attitudes towards Anti-SARS-CoV2 Vaccination among Personnel de la santé Workers: Results from a National Survey in Italy. Viruses 2021, 13, 371. https://doi.org/10.3390/v13030371

Gold JA. Covid-19: adverse mental health outcomes for healthcare workers. BMJ. 2020 May 5;369:m1815. doi: 10.1136/bmj.m1815. PMID: 32371465.

Hébert, M., Parent, N., Simard, C., & Laverdière, A. (2018). Validation of the French-Canadian version of the brief Connor-Davidson Resilience Scale (CD-RISC 10). Canadian Journal of Behavioural Science, 50(1), 9-16 https://doi.org/10.1037/cbs0000092

Kar SK, Singh A. Mental health of mental health professionals during COVID-19 pandemic: Who cares for it? Asian J Psychiatr. 2020 Oct;53:102385. doi: 10.1016/j.ajp.2020.102385. Epub 2020 Sep 1. PMID: 32916442; PMCID: PMC7462447.

Kisely S, Warren N, McMahon L, Dalais C, Henry I, Siskind D. Occurrence, prevention, and management of the psychological effects of emerging virus outbreaks on healthcare workers: rapid review and meta-analysis. BMJ2020;369:m1642 PMID: 32371466 PMCID: PMC7199468 DOI: 10.1136/bmj.m1642

Kroenke K, Spitzer RL, Williams JB. The Patient Health Questionnaire-2: Validity of a two-item depression screener. Med Care 2003;41(11):1284-92 PMID: 14583691 DOI: 10.1097/01.MLR.0000093487.78664.3C

Kroenke, K. Spitzer, R.L. & Williams, J.B.W. (2001). Validity of a brief depression severity measure. Journal of General Internal Medicine, 16, 606-613. PMID: 11556941 PMCID: PMC1495268 DOI: 10.1046/j.1525-1497.2001.016009606.x

Kroenke, K. et Spitzer, R. L. (2002). The PHQ-9 : A new depression diagnostic and severity measure. Psychiatric Annals, 32(9), 509-515. https://doi.org/10.3928/0048-5713-20020901-06

López Gómez, María Andrée PhD; Sabbath, Erika ScD; Boden, Leslie PhD; Williams, Jessica A.R. PhD; Hopcia, Karen ScD; Hashimoto, Dean MD; Sorensen, Glorian PhD Organizational and Psychosocial Working Conditions and Their Relationship With Mental Health Outcomes in Patient-Care Workers. Journal of Occupational and Environmental Medicine: December 2019 - Volume 61 - Issue 12 - p e480-e485 PMID: 31651598 DOI: 10.1097/jom.0000000000001736

Lai J, Ma S, Wang Y, Cai Z, Hu J, Wei N, Wu J, Du H, Chen T, Li R, Tan H, Kang L, Yao L, Huang M, Wang H, Wang G, Liu Z, Hu S. Factors Associated With Mental Health Outcomes Among Health Care Workers Exposed to Coronavirus Disease 2019. JAMA Netw Open. 2020 Mar 2;3(3):e203976. doi: 10.1001/jamanetworkopen.2020.3976. PMID: 32202646; PMCID: PMC7090843.

Lopresti AL, Hood SD, Drummond PD. A review of lifestyle factors that contribute to important pathways associated with major depression: diet, sleep and exercise. J Affect Disord 2013;148:12-27. doi:10.1016/j.jad.2013.01.014 pmid:23415826

Magill E, Siegel Z, Pike KM. The Mental Health of Frontline Health Care Providers During Pandemics: A Rapid Review of the Literature. Psychiatr Serv. 2020 Dec 1;71(12):1260-1269. doi: 10.1176/appi.ps.202000274. Epub 2020 Oct 6. PMID: 33019857.

Martin, A., Rief, W., Klaiberg, A. & Braehler, E. (2005). Validity of the brief Patient Health Questionnaire Mood Scale (PHQ-9) in the general population. General Hospital Psychiatry, 28, 71-77. PMID: 16377369 DOI: 10.1016/j.genhosppsych.2005.07.003

Mason  DJ , Friese  CR .  Protecting health care workers against COVID-19—and being prepared for future pandemics.   JAMA Health Forum. 2020;1(3):e200353. doi:10.1001/jamahealthforum.2020.0353

Pearce, N., Vandenbroucke JP VanderWeele TJ Greenland S. Accurate statistics on COVID-19 are essential for policy guidance and decisions. Am J Public Health. 2020; 110: 949-951

Peters SE, Dennerlein JT, Wagner GR, Sorensen G. Work and worker health in the post-pandemic world: a public health perspective. Lancet Public Health. 2022 Feb;7(2):e188-e194

Rossi R, Socci V, Pacitti F, Mensi S, Di Marco A, Siracusano A, Di Lorenzo G. Mental Health Outcomes Among Healthcare Workers and the General Population During the COVID-19 in Italy. Front Psychol. 2020 Dec 8;11:608986. doi: 10.3389/fpsyg.2020.608986. PMID: 33363500; PMCID: PMC7753010.

Sederer L. I. (2021). The many faces of COVID-19: managing uncertainty. The lancet. Psychiatry, 8(3), 187–188. https://doi.org/10.1016/S2215-0366(21)00031-6

Serafini, G. Parmigiani, B., Amerio, A., Aguglia, A., Sher, L., et Amore, M. (2020). The psychological impact of COVID-19 on the mental health in the general population. QJM : An International Journal of Medicine, 113(8), 531-537. https://doi.org/10.1093/qjmed/hcaa201

Spielberger C.D., et al., Manual for the State-Trait Anxiety Inventory. Stai (form Y). Self-evaluation questionnaire, Consulting Psychologists Press, Inc., Palo Alto, 1983.

Stocker, D., Jäggi, J., Liechti, L., Schläpfer, D., Németh, P., et Künzi, K. (2020). L’influence de la pandémie de COVID-19 sur la santé psychique de la population et sur les soins psychiatriques et psychothérapeutiques en Suisse (synthèse du premier rapport intermédiaire). Berne : Office fédéral de la santé publique.

Spitzer RL, Williams JBW, Kroenke K, Hornyak R, McMurray J. Validity and utility of the Patient Health Questionnaire in assessment of 3000 obstetric-gynecologic patients: the PRIME-MD Patient Health Questionnaire ObstetricsGynecology Study. Am J Obstet Gynecol 2000;183(3):759-69.

Spoorthy M. S., Pratapa, S. K., & Mahant, S. (2020), Mental health problems faced by healthcare workers due to the COVID-19 pandemic–A review, in Asian Journal of Psychiatry, 51, 102119. https://doi.org/10.1016/j.ajp.2020.102119

Tomlin J.,Dalgleish Warburton B., Lamph G., (2020), Psychosocial Support for Healthcare Workers During the COVID-19 Pandemic in Frontiers of Psychology, https://doi.org/10.3389/fpsyg.2020.01960

Trumello C., Bramanti SM., Ballarotto G., Candelori C., Cerniglia L., Cimin S., Crudele M., Lombardi L., Pignataro S., Viceconti ML. e Babore A. (2020) Psychological Adjustment of Healthcare Workers in Italy during the COVID-19 Pandemic: Differences in Stress, Anxiety, Depression, Burnout, Secondary Trauma, and Compassion Satisfaction between Frontline and Non-Frontline Professionals in Int. J. Environ. Res. Public Health17(22), 8358. https://doi.org/10.3390/ijerph17228358

Wu Peter E., Styra Rima and L. Gold Wayne, (2020), Mitigating the psychological effects of COVID-19 on health care workers in CMAJ, Vol. 192. https://doi.org/10.1503/cmaj.200519

The Lancet Public Health (2020). COVID-19 puts societies to the test. The Lancet. Public health5(5), e235. https://doi.org/10.1016/S2468-2667(20)30097-9

Tobías A, Riffe T, Ramiro D, Trias-Llimós S. Forthcoming challenges for COVID-19 data collection. Lancet Public Health. 2022 Feb 4:S2468-2667(22)00029-9.

World Health Organization. Situation Report. 2020. Available online: https://www.who.int/publications/m/item/weekly-epidemiological-update---12-january-2021 (accessed on 14 January 2021).

Thème de SNM News 109 : Médecine et santé au travail

Délai rédactionnel: Jeudi 15 septembre 2022
  • Président

    Dr Dominique Bünzli | Rue Ernest-Roulet 11 | 2034 Peseux | 032 731 88 66 | dominique.buenzli@cabinet-peseux.ch

  • Rédaction

    Secrétariat médical: Dr Réza Kehtari | Les Theyers 2 | 2068 Hauterive | reza.kehtari@rhne.ch | +41 (0)79 214 41 44
    Secrétariat SNM: Etude Walder-Klauser-Schwab | Grand-Rue 36b | 2108 Couvet | 032 863 21 71

  • Graphisme

    Pao Design Sàrl | Robin Nyfeler | Rue du Temple 13 | 2072 Saint-Blaise | 032 710 18 28 | robin@paodesign.ch | paodesign.ch
    Gestion web IdealPC | Pascal Richard | Rue des Charmettes 67 | 2000 Neuchâtel | 079 444 88 34 | pascal@idealpc.ch

SNM News © 2022 Copyright