Dre Sylvie Maître (au nom du groupe Ecosanté Neuchâtel) | immuno-allergologue | Corcelles

Editorial : Un éléphant dans la pièce

Le sujet de ce numéro est porté par l’actualité : un nouveau rapport du GIEC plus alarmant encore que les précédents, des chiffres accablants sur l’effondrement accéléré de la biodiversité (y compris en Suisse1) et les liens avec pandémies2 et climat3, le tout illustré concrètement par des évènements climatiques extrêmes de plus en plus fréquents touchant toutes latitudes (vagues de chaleur, feux,..), cet été jusqu’à notre pas de porte: inondations, orages violents… Les prédictions déjà très précises du rapport Meadows4 en 1972, la succession des sommets mondiaux pour le climat et les alertes des scientifiques ne semblent servir qu’à des déclarations d’intention, de plus en plus solennelles mais sans la moindre inflexion de la course à la consommation. Etrange animal que l’humain.e, qui court à sa perte en en décrivant si bien le mécanisme !

Déprimant ? Tellement que certains ont simplement arrêté d’écouter les nouvelles. La tentation est forte en effet d’ignorer ou de minimiser la problématique, tant elle est colossale, systémique et anxiogène, car il s’agit ni plus ni moins que d’accepter que l’habitabilité de la Terre pour notre espèce est en jeu. Il est bien légitime de se sentir dépassé. Des « de toute façon tout est déjà foutu »  ou « faire quelque chose à mon échelle individuelle ne changera rien » sont des réactions initiales de protection, mais se révèlent dangereuses par la déresponsabilisation et la passivité qu’elles créent, voies royales vers les stratégies de l’autruche et du BAU (business as usual). Or, pour rester dans les métaphores animales, « il y a un éléphant dans la pièce »5, cet éléphant étant le dérèglement climatique et environnemental engendré par l’humain.e. La prise de conscience de l’état alarmant de la planète est une première étape, essentielle, mais qui reste stérile et même délétère si elle n’est pas associée à une recherche de solutions6.

Comme dans tous les domaines et avant de n’avoir plus le choix des moyens, notre système de santé doit faire sa transition énergétique, non seulement pour diminuer son empreinte environnementale (efforts d’atténuation), mais également pour améliorer sa capacité de résilience (efforts d’adaptation) face à un avenir qui sera nécessairement moins stable qu’actuellement. Plus de sobriété n’est pas synonyme de privation, et pourrait bien au contraire faire émerger d’autres valeurs. Pour y arriver il n’y a pas de solution unique, il faut agir à différentes échelles de temps et à différents niveaux (individuel, professionnel, institutionnel, politique), en imaginant les futurs possibles.

Un groupe de médecins (Ecosanté Neuchâtel) convaincus de l’urgence à agir dans le domaine de la santé, et dont plusieurs contribuent à ce numéro, a ouvert une première réflexion sur le thème santé-environnement par deux conférences ce printemps7, suivies d’une réunion en août à l’auditoire de Pourtalès avec formation de divers groupes de travail (alimentation, mobilité, biodiversité, communication,..) ainsi qu’un groupe d’actions de sensibilisations (Dr4XR Neuchâtel). Les personnes intéressées à ces projets peuvent être tenues au courant en envoyant un email à .

Le fil rouge de ce numéro passe par une réflexion sur le carbone « Décarbonner la santé », sur les pollutions environnementales moins connues liées aux médicaments et aux pesticides, et finit par ébaucher des solutions avec l’exemple de la mise en place d’un groupe de travail multidisciplinaire au RHNe.

  1. Rapport 07.09.2021 Académie suisse des sciences naturelles : https://biodiversite.scnat.ch/uuid/i/0ffab3f6-5259-51df-a67b-6a04cc8def23-Diversité_des_insectes_en_Suisse
  2. https://uicn.fr/un-rapport-cle-de-lipbes-sur-la-biodiversite-et-les-pandemies
  3. https://biodiversite.scnat.ch/ipbes/ipbes_reports/uuid/i/5a747f6d-c072-5bb6-b239-bf6fd2f144bb-Biodiversity_and_Climate_Change
  4. « The Limits to Growth », D.Meadows et al, rapport au Club de Rome, 1972
  5. Lecture hautement recommandée : “Le bal des éléphants”, Bertrand Kiefer, Revue médicale Suisse 10.05.2021
  6. « Pour un catastrophisme éclairé », Jean-Pierre Dupuy, 2004
  7. Liens pour visionner les conférences : 18.03.2021 (état des lieux) : https://youtu.be/hxkiTxFu2bg; 28.04.21 (Imaginer la santé dans un monde durable, avec B.Kiefer et D.Bourg) : https://youtu.be/lKPFNLvHV_c

Thème de SNM News 106 : Economicité/coûts de la santé /qualité

Vendredi 10 décembre 2021
  • Président

    Dr Dominique Bünzli | Rue Ernest-Roulet 11 | 2034 Peseux | 032 731 88 66 | 

  • Rédaction

    Secrétariat médical: Dr Réza Kehtari | Les Theyers 2 | 2068 Hauterive | | +41 (0)79 214 41 44
    Secrétariat SNM: Etude Walder-Klauser-Schwab | Grand-Rue 36b | 2108 Couvet | 032 863 21 71

  • Graphisme

    Pao Design Sàrl | Robin Nyfeler | Rue du Temple 13 | 2072 Saint-Blaise | 032 710 18 28 | | paodesign.ch
    Gestion web IdealPC | Pascal Richard | Rue des Charmettes 67 | 2000 Neuchâtel | 079 444 88 34 |

SNM News © 2021 Copyright