Dr L.Kaufmann, médecin cantonal adjoint

COVID-19: échos du SCSP

Généralités

L’épidémie Covid-19 traverse notre pays depuis le début du mois de mars 2020, bouleverse l’ensemble de notre société d’une façon inouïe. Aucun secteur socio-économique n’est épargné.

Le service cantonal de la santé publique a été comme tous les autres services de l’Etat, pris dans ce tourbillon, avec une ou deux longueurs d’avance peutêtre, étant aux premières loges pour la veille sanitaire.

Ainsi, le 23 janvier 2020, le médecin cantonal lançait l’alerte. Par un mail adressé aux services des urgences et au service d’infectiologie de RHNe, au laboratoire Admed, au chef de l’EM ORCCAN, au secrétariat du DFS, il relayait l’information de l’OFSP annonçant l’émergence d’une flambée de cas de coronavirus dans la province de Wuhan.

Les semaines qui ont suivi ont été marqué par une prise de conscience échelonnée, individuelle ou collective, de la gravité de la situation. Le SCSP a pu bénéficier d’expériences passées et de documents élaborés lors de précédentes épidémies telles que celle du SARS en 2002-2003, de H1N1 en 2009, de MERS en 2012 et même d’Ebola en 2015. Très rapidement, un énorme travail de communication, interne et externe, a envahi toute l’activité de l’office du médecin cantonal. 

Durant quelques semaines, la question des quarantaines était au coeur des discussions, qui générait un flot de préoccupations auxquelles le SCSP devait faire face, ceci sous une forte pression médiatique.

Au 20 février, 280 personnes avaient été testées en Suisse, toutes négatives. Des personnes de retour de Chine étaient mises en quarantaine. Tout semblait sous « contrôle ».

Suite à l’irruption très brutale de l’épidémie au Nord de l’Italie fin février, le Conseil Fédéral a pris pour la première fois une mesure de restriction de rassemblement. En effet, au 28 février, les manifestations de plus de 1000 personnes étaient interdites.

La population était alors encore plus ou moins insouciante, terminant une semaine de vacances…

Le lundi 2 mars une énorme vague de sollicitations submergeait le SCSP : services de l’Etat, communes, écoles, crèches, universités, milieux religieux, organisateurs de manifestations sportives et culturelles, économiques, particuliers : l’ensemble de la société venait aux renseignements auprès du service.

De multiples mesures ont dû être prise en toute urgence :

  • Poursuite des rencontres avec ORCCAN, veille permanente et prises de décisions
  • Réorganisation du SCSP avec engagement de personnes ressources supplémentaires
  • Développement et adaptation du site informatique du service de la santé de façon à permettre transmettre une information actualisée de la situation
  • Mise en place d’une infoline ainsi que d’une adresse mail dédiée afin de répondre dans les meilleurs délais aux innombrables sollicitations
  • Préparation et mise en activité de 8 centres de tri infirmiers en collaboration avec Nomad, le SIEN, la SNM, afin de soulager et protéger RHNe et les médecins traitants
  • Communication de critères d’appréciations à la disposition des organisateurs de manifestations
  • Poursuite et reprise de l’élaboration de multiples recommandations sur la base des informations de l’OFSP
  • Annonce des cas positifs, recueil des données épidémiologiques
  • Etc…

Ce même lundi 2 mars, le canton de Neuchâtel annonçait un premier cas positif.

L’enquête d’entourage de ce premier cas nous faisait apparaitre toute l’étendue de la difficulté qui s’annonçait : cet homme, en dehors de ses activités d’apprentissage, de cours en classe, avait sillonné notre pays en train alors qu’il était manifestement symptomatique. 
Nous avons pu ressentir un même sentiment d’impuissance en apprenant le parcours des cas positifs ultérieurs, chacun ayant participé à des rassemblements, des fêtes de famille, travaillé en institutions etc….
 
L’activité de « contact tracing » n’aura duré qu’une semaine mais fut d’une très grande intensité. 

Bilan de l’activité de Infoline au 28.03.2020 :

2000 appels sont parvenus entre le 25 février et le 28 mars. Environ 1000 mails ont été adressés à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Depuis le 7 mars, le SCSP peut compter sur le soutien d’une dizaine de personnes de l’administration cantonale (mobilisées par ORCCAN) et de 4 à 6 personnes de la protection civile. Cette équipe de première ligne, est encadrée par 2 médecins assistants et le médecin cantonal adjoint. 
Dès le 30 mars, sous la responsabilité du Dr Saillant, un,e psychologue ou un,e psychiatre complètera le dispositif. 
 

Bilan de l’activité des centres de tri Nomad au 28 mars :

Du 13 au 27 mars, les 8 centres de tri ont été consultés à 833 reprises, désigné 370 personnes comme cas probables, effectué 444 tests, hospitalisé 10 personnes.

Chaque personne est intégrée dans une base de donnée dédiée, le personnel infirmier suit un arbre décisionnel, peut solliciter un médecin référent pour toute question.

Bilan du recueil de données au 28 mars :

Depuis le 26.03.2020, il nous a été possible de clarifier les données recensées par les médecins traitants, les centres de tri NOMAD, RHNe, et les cas COVID-19 positifs confirmés recensés par le SCPS.

Un groupe de médecins traitants, après avoir été sollicités par la SNM, envoie quotidiennement la liste de leurs patients mis en auto-isolement pour des symptômes compatibles avec COVID-19, ceci depuis le 02.03.2020.

RHNe recueille également tous les cas probables ambulatoires des urgences des sites de la Chaux-de-Fonds, de Pourtalès, des 2 COP, des urgences pédiatriques depuis le 02.03.2020.

Commentaire : Suites aux mesures prises par la Confédération et par le Canton de Neuchâtel (la limitation des manifestations à 500 personnes par le CE date du 04.03.2020, la fermeture des écoles date du 13.03.2020) on peut constater l’absence d’une courbe exponentielle telle que crainte initialement.

Au contraire, une tendance à la baisse peut être observée, si l’on ne tient pas compte de l’effet rebond du lundi 23.03.2020.

Conclusions

Au coeur d’une tourmente sans précédent, alors que notre société est paralysée, alors que nul ne peut connaître ni la durée de l’épidémie Covid-19 ni l’ampleur des dégâts humains pour notre pays et notre canton, nous saluons et remercions ici chaque professionnel de la santé. Chacun est impacté fortement, soit par un surcroit d’activité, soit par un arrêt d’activité, soit dans sa santé ou dans celle de sa famille.

Que chacune et chacun soit vivement remercié pour son engagement et sa participation.

Nous sommes peut-être au milieu du gué. Encourageons-nous.

 

Thème de SNM News 102 : Actualités en rhumatologie

Délai rédactionnel: vendredi 25 septembre 2020.
  • Président

    Dr Walter Gusmini | Rue de la Serre | 2300 La Chaux-de-Fonds | 032 967 96 43

  • Rédaction

    Secrétariat médical: Dr Réza Kehtari | Les Theyers 2 | 2068 Hauterive | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | +41 (0)79 214 41 44
    Secrétariat SNM: Etude Walder-Klauser-Schwab | Grand-Rue 36b | 2108 Couvet | 032 863 21 71

  • Graphisme

    Pao Design Sàrl | Robin Nyfeler | Rue du Temple 13 | 2072 Saint-Blaise | 032 710 18 28 | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | paodesign.ch
    Gestion web IdealPC | Pascal Richard | Rue des Charmettes 67 | 2000 Neuchâtel | 079 444 88 34 | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

SNM News © 2020 Copyright